22.3 C
Berne
mardi 23/07/2024

La Suisse est solidaire avec le Kosovo. Berne condamne l’assassinat du policier albanais par des gangs serbes. Elle exige la punition des auteurs de ce crime

Berne, 25 septembre -Lors d’une patrouille dimanche, un policier kosovar a été tué et un autre blessé tôt ce dimanche 24 septembre 2023 dans le nord du Kosovo où les tensions ne cessent de se raviver. Les 30 hommes armés encerclés par la police dans un eglise (monastère) de Banjska au Nord du Kosovo.

Les criminels et les terroriste serb, des hommes armés retranchés dans un eglise (monastère) un policier tué: Un policier a été tué et un autre blessé tôt dimanche dans le nord du Kosovo, où les tensions ne cessent de se raviver. Les autorités de Pristina ont condamné un acte terroriste et accusé le crime organisé soutenu par des responsables à Belgrade.

L’assassinat du policier albanais Afrim Bunjaku, originaire du nord du Kosovo, par des bandes criminelles et des terroristes serbes l’a fait parler auprès de la communauté internationale et des personnalités mondiales.

LA SUISSE CONDAMNE L’ATTAQUE CONTRE LA POLICE KOSOVARE

Concernant le meurtre du policier kosovar, la Suisse a également réagi, condamnant cet acte odieux.

Dans une réaction sentie entre autres au journal suisse Le Canton27.ch par le DFAE/EDA à Berne, on peut lire: “La Suisse condamne fermement l’odieuse attaque contre la police du Kosovo et appelle au calme et à la retenue…”

Selon le porte-parole du DFAE Nicolas Bideau «Les responsables de cet acte terrible doivent être traduits en justice».

La police kosovare confisque un important arsenal d’armes de guerre dans l’église

Le premier ministre du Kosovo, Albin Kurti, a immédiatement fustigé une attaque «menée par des professionnels, masqués et équipés d’armes lourdes. Nous condamnons cette attaque criminelle et terroriste. Le crime organisé, avec un soutien financier et logistique de responsables de Belgrade attaque notre pays.»

«C’est une attaque contre le Kosovo, a abondé la présidente, Vjosa Osmani. Ces attaques prouvent s’il en était encore besoin le pouvoir de déstabilisation des gangs criminels, organisés par la Serbie, qui déstabilisent le Kosovo et la région depuis longtemps»

Dans la soirée, le ministre de l’Intérieur du Kosovo, Xhelal Sveçla, a déclaré que trois assaillants avaient été tués, tandis que six personnes soupçonnées d’être en contact avec eux avaient été arrêtées.

« L’ensemble du territoire du pays a été placé sous contrôle », a déclaré Sveçla.

Selon lui, la police du Kosovo a également découvert une grande quantité d’armes de guerre, notamment des explosifs, des uniformes, de la logistique, de la nourriture et du matériel pour les barricades.

Le ministre de l’Intérieur du Kosovo, Xhelal Sveçla, a déclaré aujourd’hui que quiconque tenterait d’entrer sur le territoire du Kosovo, en dehors des règles normales d’un État souverain, serait arrêté, qu’il s’agisse du président de la Serbie, Aleksandër Vucic.

 

 

Derniers articles