12.5 C
Berne
mardi 21/05/2024

Aujourd’hui, devant le Palais des Nations Unies à Genève, des centaines d’Albanais ont manifesté contre l’association des municipalités serbes. Les organisateurs envoient une lettre à l’ONU et à l’UE !

Genève, 4 mars – La dernière réunion à Bruxelles entre le Premier ministre albanais Albin Kurti et le président serbe Aleksanden Vucic où ils ont discuté de la normalisation des relations entre le Kosovo et la Serbie a vu la pression de l’UE sur Pristina officielle, insistant sur la création de l’Association des municipalités serbes, quelque chose qui inquiète les citoyens kosovars non seulement dans le pays, mais aussi dans la diaspora, rapporte le journal suisse en albanais Le Canton27.ch

Leotrim Ferati : ONU, UE, arrêtez la bosniakisation du Kosovo ! Non à une association nationale au Kosovo « multiethnique » !

Quelques centaines de manifestants ont protesté samedi sur la place des Nations à Genève contre un projet d’accord visant notamment à créer une association des municipalités serbes.

Révoltée contre les tendances de l’UE à établir l’association des municipalités serbes au Kosovo, aujourd’hui à Genève devant le Palais de l’ONU sous l’égide de l’organisation de la société civile, une manifestation de la communauté kosovare s’est tenue contre cette association nationale en « multiethnique « Kosovo.

Les manifestants albanais, pour la plupart kosovars devant le palais de l’ONU à Genève, outre les drapeaux du Kosovo, des Albanais et des Suisses, ont également brandi des banderoles contre l’UE, contre l’association des municipalités serbes : « Non à l’Association d’un peuple serbe national au Kosovo » ; « ONU, UE, Arrêtez la bosniakisation du Kosovo !; « L’UE et l’ONU cessent de faire pression sur le gouvernement du Kosovo pour établir une association monoethnique au Kosovo ! » ; « Berne, dis non aux autocrates Vucic-Poutine! »; « Respect de la réciprocité : Pas d’association de municipalités serbes sans association de communautés albanaises en Serbie » etc.

A ces manifestations pour s’opposer à l’association serbe au Kosovo, des centaines d’émigrés ont participé sans distinction de parti, étudiants, ouvriers, etc. Ils étaient venus à Genève d’autres cantons comme de Lausanne (VD) de Berne, Zurich, du Tessin et de France , Albanais ce ne sont pas seulement du Kosovo mais aussi d’Albanie, de Macédoine du Nord, de la vallée de Presheve, du Monténégro qui vivent et travaillent en Suisse et en Occident.

Afin de montrer leur solidarité avec la manifestation des Kosovars aujourd’hui à Genève devant les palais de l’ONU, de nombreuses femmes suisses étaient également présentes, comme M. Ueli Leuenberger, ancien directeur de l’UPSH et député au Parlement suisse. Il y avait aussi un grand intérêt de la part des médias albanais et suisses.

« Si l’UE considère le Kosovo comme « multi-ethnique », alors pourquoi faudrait-il demander officiellement à Pristina de créer une association nationale, où les citoyens sont divisés sur une base nationale ?!.. » a déclaré Leonard Ferati, candidat (SP) à la députation dans le canton de Genève, cite le journal suisse Le Canton27.ch

Dans son discours devant la messe réunie aujourd’hui à Genève, M. Léonard Ferati a notamment déclaré que « le Kosovo est un Etat multiethnique et accorde de larges droits aux minorités ! » Le pays ne devrait pas subir l’ingérence serbe dans sa politique intérieure. Le temps de l’impérialisme serbe est révolu. Le Kosovo est un État souverain et indépendant. Les citoyens du Kosovo, qu’ils soient serbes ou albanais, ont besoin d’un développement économique et social. Ils n’ont pas besoin de divisions ethniques, politiques ou géographiques… »

« Il est inacceptable que la communauté internationale, en particulier l’UE, continue de faire pression sur le Kosovo. Au moment où toute la famille euro-atlantique condamnait l’invasion russe, le gouvernement serbe continue d’être dirigé par Moscou… » a déclaré M. Ferati, cité par le journal suisse albanais Le Canton27.ch

« Nous ne voulons pas de division au Kosovo », « Berne, dis non aux autocrates Vučić-Poutine ! », « Si les Serbes du Kosovo avec une association et les Albanais en Serbie, Presheve avec leur association.. » !

Selon le journal suisse albanais Le Canton27.ch, actuellement environ 300 000 Albanais vivent et travaillent en Suisse, la grande majorité d’entre eux sont originaires du Kosovo, bien sûr ils ont fui les politiques discriminatoires du régime serbe, alors que le Kosovo était encore sous  » Yougoslavie » ou occupée par la Serbie. Le Kosovo est souvent appelé le 27e canton suisse. La Confédération a été l’un des premiers pays à reconnaître l’indépendance du Kosovo. Il y a même des efforts de coopération sans précédent entre le Parti socialiste suisse et Vetëvendosje, le parti kosovar Vetëvendosje d’Albin Kurti fondé en 2004.

Alors que d’autres référents dans cette réponse de masse disaient que « les Albanais du Kosovo qui ont connu l’oppression, l’apartheid et la guerre, nous rejetons le projet d’association des municipalités serbes. Conscients des conséquences que peut engendrer un conflit, nous refusons l’escalade des tensions que le gouvernement serbe voudrait imposer… »
Ce projet, selon les organisateurs, « est non seulement inconstitutionnel, mais contraire aux intérêts du peuple de la République du Kosovo. »

Un citoyen de Presheva (Serbie du Sud), Bashkim Ahmeti, a déclaré au journal suisse en albanais « Le Canton27.ch » que « si l’UE autorise la minorité serbe au Kosovo, une telle association devrait également exister parmi les Albanais de Serbie, qui sont deux fois plus que les Serbes au Kosovo.. »

On se souviendra qu’il y a actuellement au Kosovo environ 80 000 Serbes, tandis qu’en Serbie, il y a plus de 150 000 Albanais. Sauf dans la vallée de Presheva (cette région de Serbie habitée principalement par des Albanais) avec 120 000 Albanais de souche, environ 7 à 8 000 Albanais se trouvent dans la capitale serbe à Belgrade (qui était autrefois plus de 100 000, selon les autorités serbes). Des milliers d’autres Albanais vivent également dans d’autres villes de Serbie, telles que Vranje, Niš, Leskovc, Kragujevac, Novi Sad, Subotica, etc.

Finalement, les organisateurs ont envoyé une lettre à l’ONU, à l’UE, exhortant ces institutions européennes et internationales à cesser de faire pression sur le gouvernement du Kosovo pour qu’il crée une association de municipalités serbes, une association qui pourrait provoquer la déstabilisation du Kosovo et la région!

Derniers articles