Enquête de la Comco sur un éventuel cartel de détaillants

0
185

Plusieurs entreprises de vente en gros et au détail, dont la société Markant, se trouvent dans le viseur de la Commission de la concurrence (Comco). Une enquête a été ouverte pour déterminer si des mesures restrictives de concurrence ont été adoptées à l’encontre de fournisseurs.

Au coeur de l’enquête se trouvent les activités de Markant Handels- und Industriewaren-Vermittlungs AG, qui propose ses services de facturation pour faciliter les transactions entre les entreprises de vente au détail et en gros et leurs fournisseurs, précise jeudi la Comco dans un communiqué. Or, plusieurs grossistes et détaillants sont soupçonnés d’avoir convenu ensemble de mesures pour que leurs fournisseurs effectuent la transaction par la société Markant.

Manor, Landi, Spar ou Volg concernés

Une quinzaine d’entreprises de commerce sont concernées, a précisé Frank Stüssi, directeur suppléant de la Comco, parmi lesquelles Landi, Loeb, Manor, Spar, Valora et Volg. La société spécialisée sur les snacks Cruspi, qui commercialise notamment les marques Haribo, Maoam et Ritter Sport et la filiale de Migros Saviva.

Les présumées mesures comprennent notamment la menace de déréférencement collectif des biens destinés à l’usage quotidien. «Les redevances que les fournisseurs devaient payer à Markant étaient vraisemblablement en partie reversées aux magasins partenaires», soupçonne la Comco.