25.5 C
Berne
mardi 23/07/2024

Nefail Maliqi dans La Tribune de Gèneve: Pour une future Suisse de 10 millions avec plus des « Xhaka » et des « Shaqira »

Nefail MALIOQI

Rédacteur en chef du journal «Le Canton27.ch»

En 1800, notre planète comptait près d’un milliard d’êtres humains, autant que la Chine aujourd’hui. Depuis l’année dernière, ce chiffre est officiellement supérieur à 8 milliards. En Europe, la croissance démographique est en baisse, alors qu’elle augmente en Suisse! Pourquoi notre pays a-t-il peur de 10 millions de personnes, alors que certains pays et peuples craignent de disparaître (voir «Limiter l’immigration pour sauver la Suisse, vraiment?» dans la «Tribune de Genève» du 4 avril).

Selon l’ONU, les changements démocratiques qui ont touché plus de 60 pays à travers le monde sont préoccupants. Dans ces pays la populationdiminuera continuellement jusqu’en 2050. Certains peuples risquent même de disparaître. Certains pays devraient voir leur démographie diminuer d’environ 15% au cours de la même période, notamment certains pays des Balkans. Certains pays ont d’autres problèmes. Outre le faible taux de natalité, ces pays sont également confrontés à la mortalité, à l’exode, aux suicides et aux meurtres fréquents. Tout cela a modifié la carte démographique.

L’un de ces pays est l’Albanie. Après le déclin de sa croissance démographique, ce petit pays des Balkans a vu se poursuivre l’exode massif de ses citoyens, en particulier des jeunes fuyant leur pays en proie à la corruption. La Suisse avec 10 millions d’habitants et un demi-million d’Albanais, fierté ou inquiétude?

À Genève et à Berne, d’après les déclarations reçues parle journal suisse en albanais «Le Canton27.ch», certains dirigeants ou hommes politiques suisses affirment souvent être fiers des étrangers, de cettediversité multiculturelle qui donne une bonne image non seulement de la Genève internationale mais aussi de la Suisse tout entière.

Quelque 66’000 Ukrainiens sont enregistrés en Suisse, qui ont quitté l’Ukraine après l’invasion russe. Avant les Ukrainiens, nous avons les Kosovars qui ont également été victimes de déportation avant et pendant la guerre du Kosovo par le régime serbe. La Suisse a ouvert ses portes pour accueillir environ 60’000 Kosovars, et compte actuellement environ 300’000 albanophones.

Selon des rapports internationaux, au cours des deux dernières décennies, l’Albanie a vu partir 1’400’000 de ses citoyens! Ce chiffre serait déjà très important pour un pays de la taille de la Chine, que dire alors pour le plus petit pays d’Europe qu’est l’Albanie! Si la Suisse déplore qu’elle pourrait compter 10 millions d’habitants à cause des étrangers, que dire alors de l’Albanie, le plus petit et le plus pauvre État d’Europe, qui accueillera dans quelques jours 40’000 réfugiés africains comme un «cadeau» de l’Italie!

Alors pourquoi la Suisse aurait-elle peur d’une augmentation de la population avoisinant les 10 millions? Après deux décennies, ce pays comptera de nombreux «Xhaka» et «Shaqiri». Fierté ou inquiétude? Nous vous laissons choisir…

Derniers articles