17.9 C
Berne
samedi 20/07/2024

Le journal Le Canton27.ch fête aujourd’hui ses cinq ans. Cette plateforme médiatique est devenue un «ambassadeur» de la diaspora albanaise et porte-parole de la Suisse dans les Balkans

Berne, le 11 décembre – Le journal suisse en langue albanaise Le Canton27.ch fête aujourd’hui son cinquième anniversaire. Cette plateforme médiatique, la seule en langue albanaise en Suisse, est devenue ces cinq dernières années un « ambassadeur » et une voix de la Suisse qui tente, à travers ses informations quotidiennes, ses interviews et ses reportages, de transporter une partie de la Suisse dans les Balkans, notamment au Kosovo et en Albanie.
 
 
La Suisse est un pays important pour la diaspora albanaise (plus de 300 000 albanophones en Suisse) non seulement pour y travailler et gagner de l’argent, mais également pour aider les familles du pays ainsi que pour le développement de ce même pays. Cela est essentiel pour le développement de cette région des Balkans, non seulement par la livraison de chocolat et de fromage (!), mais aussi par la transmission, à titre d’exemple, de l’esprit suisse, de la démocratie et de la tolérance, ainsi que du modèle et fonctionnement de l’État de droit, nécessaire aux pays des Balkans après la guerre.
 
 
Nefail Maliqi : Pendant cinq ans, Le Canton27.ch a été non seulement une vitrine d’information, mais aussi un porte-parole de la Suisse dans les Balkans, et même un pont reliant la Suisse au Kosovo et à l’Albanie
 
 
Le journal Le Canton27.ch est suivi par des milliers de lecteurs en Suisse et dans les Balkans. Notre plateforme médiatique Le Canton27.ch, outre les développements politiques, économiques, culturels et sportifs (au sein de la Genève internationale, à Berne et en Suisse), traite également de la (dés) intégration des citoyens en Suisse, principalement ceux des Balkans. qui comprend plus de 300 000 albanais. En même temps, en tant que médias, notre priorité est la promotion des réussites de ces citoyens mais aussi la lutte contre le crime organisé.
 
Son rédacteur en chef Nefail Maliqi, journaliste chevronné et connu en Serbie et dans les Balkans, militant pour la liberté d’expression, avec 30 ans d’expérience dans les activités d’information, en tant que correspondant à Genève pendant de nombreuses années, suit avec assiduité toutes les activités liées aux organisations internationales basées à Genève ainsi que d’autres activités politiques, diplomatiques et humanitaires du gouvernement suisse à Berne qui sont principalement liées aux Balkans. Pendant ces années en tant que journaliste en Suisse, il a réalisé des reportages pour de prestigieux médias albanais et internationaux tels que : BBC, Deutsche Welle, Bota Sot, Top Channel, Presheva Jonë et enfin Le Canton27.ch.
« Notre journal, en tant que plateforme médiatique, est devenu non seulement une vitrine d’information, mais aussi une référence, une source d’information pour les autres médias suisses… », a déclaré le collègue Maliqi.
 
 
Selon le rédacteur en chef du Canton27.ch, « cette coopération ne s’arrête pas là, car notre rédaction publie des informations, des reportages et des interviews des médias suisses, notamment de l’agence de presse nationale suisse ATS/SDA, des informations concernant non seulement la communauté de langue albanaise, mais aussi les autres événements d’actualité importants sur le territoire suisse. »
 
Sans Calmy-Rey, cette plateforme médiatique ne porterait pas le nom de «Le Canton27.ch»
 
Le nom de cette plateforme médiatique, Le Canton27.ch, selon son collègue Nefail Maliqi, « est lié aux déclarations de l’ancienne présidente Madame Micheline Calmy-Rey, qui parle souvent du Kosovo et qui n’oublie pas d’appeler les Kosovars et le Kosovo comme le « 27e canton », car la Suisse est bien présente dans la région. Ce n’est pas seulement la présence de l’ambassade suisse, celle des soldats suisses (Swisscoy), mais aussi le fait que dans de nombreux centres et colonies du Kosovo flottent aujourd’hui des drapeaux suisses. »
 
 
« Les Albanais aiment la Suisse autant que l’Albanie et l’Amérique. Ces trois Etats ont également été les premiers à reconnaître l’indépendance du Kosovo, annoncée il y a 15 ans », déclare fièrement notre confrère Nefail Maliqi.
 
 
« Quant à « l’avocat » du Kosovo, à savoir Madame Calmy-Rey, notre rédacteur en chef Nefail Maliqi avait déjà proposé à Berne, il y a 13 ans (10 septembre 2011) lors de la visite de l’ancien chef de la diplomatie kosovare, que le nom de Mme May Calmy-Rey grandisse au Kosovo et qu’une place, une rue ou une école porte son nom. « Ce souhait a déjà été exaucé, il est devenu réalité… » écrit Le Canton27.ch.
Le buste du héros albanais Gjergj Kastrioti Skënderbeu aujourd’hui en Suisse, le buste du héros suisse William Tell demain au Kosovo
 
Par ailleurs, la prochaine initiative de notre collègue Nefail Maliqi, proposée au gouvernement du Kosovo, est le projet d’ériger le buste de Guillaume Tell à Pristina. Si nous avons aujourd’hui le buste du héros national albanais Gjergj Kastriot Skënderbeu au bord du lac à Genève ou celui de Mère Teresa à Lausanne, pourquoi ne pas avoir au Kosovo celui d’un héros suisse comme Guillaume Tell ? Cela est possible et incontestable, quand on sait ce que la Suisse a fait pour le Kosovo pendant et après la guerre, et si l’on considère l’hébergement de plus de 60 000 réfugiés sur le territoire suisse.

Derniers articles