1.9 C
Berne
mercredi 7/12/2022
Home francais

francais

L’ajout d’une seconde dite « intercalaire » pour corriger le Temps universel (UTC) en fonction de la rotation de la Terre va disparaître d’ici 2035. Il s’agit d’éviter les complications dans les systèmes numériques ou de communication.

La décision d’abandonner la « seconde intercalaire » a été prise par les scientifiques et représentants des gouvernements réunis jusqu’à vendredi à la Conférence générale des poids et mesures à Versailles, près de Paris.

Il s’agit d’éviter les difficultés posées par la prise en compte de cette correction dans les systèmes d’infrastructures numériques ou de communication. Ces systèmes, comme par exemple ceux de navigation par satellite, fonctionnent de manière extrêmement précise grâce à des horloges atomiques.

Le Temps universel est le seul à faire foi officiellement. C’est celui que l’on trouve par exemple dans l’horloge d’un smartphone. Il est calculé à partir de mesures obtenues avec des horloges atomiques, corrigées du temps astronomique, ou temps GMT, qui est lui calculé à partir de la vitesse de rotation de la Terre.