16.8 C
Berne
samedi 31/07/2021

Thierry Apothéloz: La pandémie a provoqué un “tsunami” dans notre économie, augmentant les chiffres du chômage et de l’aide sociale

Genève, 21 juin -“À fin décembre 2020, il y avait 23’766 personnes bénéficiant d’une aide de l’Hospice Général à Genève. Ce chiffre montre une augmentation continue des personnes à l’aide sociale. Entre 2019 et 2020, il y a une augmentation de 9%. Cette augmentation est donc importante. Nous avons connu des augmentations de 7 à 9% ces dernières années. Avec la pandémie, nous nous attendons à 9% d’augmentation en 2021. Il y a Genève une précarisation qui voit les pauvres devenir de plus en plus pauvres et les riches de plus en plus riches…” a déclaré le Conseiller d’Etat M. Thierry Apothéloz dans une interview accordée au journal suisse en albanais Le Canton27.ch.

Le Département de la Cohésion Sociale (DCS) dirigé par M.Thierry Apothéloz  rassemble les politiques publiques fondamentales pour préserver et développer l’harmonie et l’équilibre au sein de notre société. Le DCS est également en charge de la protection des adultes. Il mène en outre la politique cantonale d’intégration et supervise l’animation socioculturelle dans les quartiers, avec lesquels il développe des partenariats pour renforcer la participation citoyenne. Le DCS pilote aussi la politique culturelle et sportive cantonale. Enfin, il est chargé des relations avec les communes, dont il est par ailleurs l’autorité de surveillance. Pour toutes ces missions, le DCS s’appuie sur un fort réseau de partenaires institutionnels, associatifs ou privés, avec lesquels il œuvre dans l’optique de renforcer la cohésion sociale, le vivre-ensemble et la qualité de vie à Genève, à écrit le journal suisse en albanais Le Canton27.ch.

Apothéloz: Il y a Genève une précarisation qui voit les pauvres devenir de plus en plus pauvres et les riches de plus en plus riches

  • On dit que Genève est une des villes les plus chères au monde. Mais les habitants de Genève sont-ils riches ou pauvres ? Quelle est leur situation sociale ?

Aucune description disponible.Apothéloz:  Effectivement Genève est une des villes les plus riches du monde par son PIB (produit intérieur brut) qui est extrêmement important et parce qu’elle appartient à une région très dynamique, notamment au regard du nombre des emplois qui y sont créés.
Ce que nous observons c’est que les habitants sont dans un mouvement d’êcart de plus en plus grand entre les riches et les pauvres. Il y a Genève une précarisation qui voit les pauvres devenir de plus en plus pauvres et les riches de plus en plus riches. Cela est mesuré dans un rapport que j’ai commandé à l’Université de Genève sur les inégalités. Il comporte six critères, comme par exemple le revenu médian qui est mesuré dans chaque quartier et dans chaque commune pour en voir l’évolution. Ce rapport a déjà été fait trois fois. Nous savons qu’à Genève les organisations internationales apportent de la richesse. Il y a aussi une vraie volonté d’intégrer les personnes étrangères, de les insérer rapidement sur le marché du travail

Sur la situation sociale, nous savons qu’elle peut devenir compliquée, par exemple lorsqu’il y a un divorce, une séparations, le décès d’un conjoint, toutes les situations qui fragilisent la personne.

  • A Genève on ne voit pas trop la mendicité comme dans d’autres villes européennes. Notre ville arrive-t-elle à gérer cette situation sociale ?

Apothéloz:  Il est vrai que l’on voit certaines personnes faire de la mendicité. A cet égard, Genève a pris deux décisions. La première décision date d’il y a 15-20 ans. Elle consiste dans le fait que si la police voit une mère faire de la mendicité avec un enfant mineur, la police doit saisir l’enfant et le conduire auprès du Service de protection des mineurs. En effet un enfant doit être soit à l’école, soit dans sa famille, mais pas vivre dans la rue. Cette décision a eu comme impact que les enfants ne doivent pas vivre dans la rue. La deuxième loi sur la mendicité à Genève, que le parlement a votée, est très restrictive et autorise la police à saisir les gains de la mendicité pour rembourser les amendes. Or cette loi a été cassée par la Convention européenne des droits de l’homme . C’est pourquoi on voit réapparaître des actes de mendicité dans notre canton. Derrière ces personnes mendiantes il peut y avoir des réseaux mafieux, mais ce n’est pas toujours le cas. C’est difficile à démontrer.

  • Avez-vous des statistiques sur le niveau social des genevois? Combien y a-t-il de pauvres, de personnes appartenant à la classe moyenne et des riches ?

Apothéloz: Ces éléments sont à disposition du public qui s’y intéresse. C’est le Centre d’analyse territoriale des inégalités qui le fournit. Un des indicateurs important est le poids, en Suisse et à Genève, de la prime d’assurance maladie, qui est très élevé. Aussi pour aider les familles et la classe moyenne, j’ai proposé au Conseil d’Etat et au Parlement d’augmenter le nombre de personnes bénéficiaires du subside pour l’assurance maladie ainsi que d’augmenter le montant mensuel de l’aide. Avant ce montant s’élevait à CHF 90.- par mois au maximum, aujourd’hui il s’élève à CHF 300.- par mois au maximum. Cette décision coûte globalement CHF 176 Moi par an.

  • La pandémie a-t-elle fait des dégâts au niveau de la situation de l’emploi?

Apothéloz: Avec cette pandémie nous vivons une situation très difficile avec les personnes se trouvant en situation de réduction d’horaire de travail (RHT). Cette aide couvre le 80% du salaire. Cela permet maintenir une activité professionnelle, mais la personne touche 20% de moins de salaire. Il y a des secteurs qui ont subi des dégâts au niveau de l’emploi, notamment ceux de l’hôtellerie, de la restauration et de la culture. Pour l’instant nous n’avons que peu de chiffres sur les faillites, mais cela commence à arriver. Cependant nous avons vu qu’entre la première et la deuxième vague de Covid-19 (juin-septembre 2020), la situation économique s’est améliorée et les emplois ont augmenté. Quant au taux de chômage il est plus important qu’auparavant.

  • Combien de personnes bénéficient-des prestations de l’Hospice Général à Genève ? Pensez-vous que leur nombre va augmenter ces prochaines années?

Apothéloz: À fin décembre 2020, il y avait 23’766 personnes bénéficiant d’une aide de l’Hospice Général à Genève. Ce chiffre montre une augmentation continue des personnes à l’aide sociale. Entre 2019 et 2020, il y a une augmentation de 9%. Cette augmentation est donc importante. Nous avons connu des augmentations de 7 à 9% ces dernières années. Depuis mon arrivée en 2018 au Conseil d’Etat, nous avons beaucoup œuvré pour faire diminuer ce chiffre. L’augmentation était de 1 à 2%. Avec la pandémie, nous nous attendons à 9% d’augmentation en 2021.

Thierry Apothéloz:  La communauté albanaise constitue un très bon exemple d’intégration

  • En ce qui concerne la communauté albanaise et albanophones, pensez-vous qu’elle soit bien intégrée dans notre pays? Bénéficie-t-elle d’une bonne image?

Apothéloz: J’ai beaucoup travaillé avec cette communauté que je trouve remarquable en matière d’intégration. C’est une communauté qui a vite accédé à des postes et des fonctions importants. Les membres de cette communauté se sont tout d’abord naturalisés très rapidement, pour s’inscrire dans le développement du canton. Beaucoup ont également fait une formation ou des étudeslongues, qui leur ont permis d’occuper des fonctions importantes, telles qu’avocats, juges, députés, conseillers municipaux. Ceci est pour moi le signe d’une intégration forte et réussie. Parfois l’image renvoyée par les médias est fausse, et surtout biaisée, elle est due à quelques personnes. Ce n’est jamais une communauté qu’il faut blâmer. Au contraire, je salue la volonté, toujours exprimée par la communauté albanophones, de vouloir rendre service, de se mettre à disposition, de s’intégrer, d’ètre bénévole dans les clubs sportifs, dans les familles. Je leur rends hommage car, avec ce qu’ils ont traversé, ils ont une force de résilience très importante.Cohésion sociale

Derniers articles

Cka i tha Mandela gazetarit shqiptare ne Gjeneve per Demacin e cka Demaci per Mandelen?..

Gjeneve/ UN, 30 korrik -Qe te dy i takova ne OKB! Mandelen e Afrikes e takova ne vitin 1990, kurse ate te Kosoves dhjete...

Mos u nisni për Zvicër pa i lexuar keto sygjerime. Berna me rregulla të reja për vendet e njohura të pushimeve, Shqiperia, Kosova…

Bernë, 29 korrik -Sipas autoriteteve zvicerane, njerëzit po udhëtojnë përsëri, por duke pasur parasysh rregullat e ndryshme nga vendi në vend, nuk është e...

Leuenberger: Non au changement de nom àux élections! Bientôt nous aurons le premier député d’origine albanaise au parlement suisse

Genève, le 29 julliet -"Moins de chance d’être élu avec un nom de famille étranger..", c'est le titre de nombreux articles que nous avons...

OKB: Qytetarët e Kosovës, pas 20 vitesh, për herë parë të kënaqur me institucionet e qeverisë së tyre

Bernë, 28 korrik -Se verteteë Kosova po ecen mbare me hapa te sigurt me qeverin e re te prire nga Albin Kurti deshmon edhe...

Leuenberger: Jo, ndryshim të emrit në zgjedhje! Së shpejti do kemi deputetin e parë me origjinë shqiptare në parlamentin zviceran

Gjenevë, 29 korrik -Më pak shanse për t'u zgjedhur me mbiemër të huaj (Moins de chance d’être élu avec un nom de famille étranger)...