20.4 C
Berne
mardi 18/06/2024

Lettre au chef de la FIFA: Infantino, ne ferme pas les yeux, pourquoi restes-tu solidaire (silencieux) des menaces, des attentats, de la violence et du racisme serbe contre les footballeurs suisses (albanais) au Qatar lors du match Suisse-Serbie

Berne, 4 décembre -Dans l’événement international Suisse-Serbie, devant les yeux du monde, des appels racistes sont lancés pour tuer et exterminer les Albanais. Et la FIFA était silencieuse ?! Giovanni Infantoni ne doit pas fermer les yeux, s’il n’est pas pro-serbe, il doit réagir de toute urgence et prendre des mesures punitives de la part de l’équipe et de la Serbie, en même temps pour maintenir la crédibilité de la FIFA.

L’interdiction par la FIFA aux Albanais de faire leur symbole national (l’aigle) n’était pas une bonne nouvelle pour le match du 2 décembre entre la Suisse et la Serbie au Qatar, où le match était plus qu’un match, il y avait violence, abus, terreur psychologique, pression, récrimination. Footballeurs serbes contre suisses (albanais) devant la FIFA. Dans l’événement mondial Suisse-Serbie, des appels racistes sont lancés pour tuer et exterminer les Albanais sous les yeux du monde. Le comportement arrogant de l’équipe de Belgrade et des supporters serbes a été jugé et critiqué hier et aujourd’hui par les médias mondiaux, mais pas par la FIFA ni par son patron Infantino, indique le début de la lettre de la rédaction du journal suisse albanais Le Canton27.ch envoyé au patron de la FIFA Giovanni Infantino.

Voici quelques faits

Aucune description disponible.Dommage, la FIFA est restée silencieuse devant cet acte: les footballeurs serbes sont entrés sur le terrain avec des directives. Certains d’entre eux étaient destinés à provoquer le capitaine Granit Xhaka, parfois ils étaient durs dans le jeu. Leurs directives devaient également provoquer Xherdan Shaqiri. Comme Xhaka et Shaqiri, pour les provoquer à être punis avec des cartons rouges.

Dommage, la FIFA est restée silencieuse devant cet acte: le footballeur Nikola Milenkovici a sévèrement provoqué Granit Xhaka, tandis que d’autres avaient honte du garçon du Kosovo. Une photo qui présente un fait très intéressant pour la FIFA, le gardien de la Serbie. Vanja Milinković Savić a saisi Granit Xhaka à la gorge.

Dommage, la FIFA est restée silencieuse devant cet acte: je me demande comment Vanja Milinković Savić s’est échappé sans être sanctionné d’un carton rouge, ce geste bas devrait être sévèrement puni par la FIFA. Les Serbes entourent Xhaka de peur, le monde entier a vu ces provocations serbes.

Dommage, la FIFA s’est tue devant cet acte: « Tuez, tuez l’Albanais » étaient les cris en choeur des supporters serbes alors même que le speaker officiel du stade leur a demandé de cesser toutes insultes et gestes discriminatoires !


Aucune description disponible.Dommage, la FIFA est restée silencieuse devant cet acte:
l’entraîneur de la Serbie, Dragan Stojkovic, a commis des actes racistes sur le terrain, comme on l’a vu et entendu (la VIDEO existe) qu’après le deuxième but de la Serbie, il a célébré en maudissant les Albanais. »

Le 2 décembre, le match le plus regardé de l’édition 2022 a eu lieu au Qatar, où la Suisse a remporté une victoire 3:2, éliminant la Serbie. Dans ce cas, les Serbes ont profité de l’occasion, comme toujours, face au monde agressif et problématique avec leurs expériences, non seulement en politique, mais aussi dans le sport, en l’occurrence dans le football, comme cela a été le cas au Qatar. Ce que la Serbie a manifesté le 2 décembre au Qatar contre la Suisse n’est pas footballistique.

Donc, comme cela a été vu et vu sous les yeux du monde (mais pas de la FIFA et d’Infantino) le 2 décembre, il n’y avait pas de haine envers la Suisse ou les Suisses, sinon ils seraient attaqués, menacés ou insultés sur une base nationale. La haine des Serbes envers les Albanais est institutionnelle et traditionnelle. Le succès de l’Albanais est une humiliation pour le Serbe. Cela n’est pas toléré en Serbie infectée par le mal et le racisme.

Et si ce racisme est parmi les Serbes, il n’est pas nécessaire que la FIFA ou Infantino soient infectés ou unis à cette haine et ce racisme serbes ! Nous disons cela parce que ni Infantino ni la FIFA n’ont jusqu’à présent réagi aux menaces, attaques, insultes serbes lors du match entre la Suisse et la Serbie ?!

Enfin, en bref, l’insulte et le racisme envers une équipe, membre de la FIFA, en l’occurrence le Kosovo, est une insulte à la FIFA elle-même si l’équipe serbe n’est pas punie, au moins suspendue, quitte à montrer publiquement à la FIFA et à Infantioni qu’ils ne sont pas des pro-serbes !Aucune description disponible.

Derniers articles