12.5 C
Berne
mardi 21/05/2024

La Suisse prolonge le mandat des soldats de la KFOR jusqu’en 2026. Berne explique pourquoi elle a prolongé la mission de Swisscoy au Kosovo

Le rédacteur en chef du journal suisse en albanais Le Canton27.ch avec les troupes militaires de Swisscoy

Berne, 1er mars – Swisscoy doit rester engagée au Kosovo jusqu’à fin 2026. Le Conseil des Etats a accepté mercredi, par 33 voix contre 2, de prolonger sa présence, ainsi que de lui donner une certaine liberté en matière de personnel. L’équipe nationale n’a pas encore été déterminée, indique le journal suisse en albanais Le Canton27.ch

La présence de la Force du Kosovo (KFOR) reste nécessaire dans ce pays en raison de la situation fragile qui y règne et des tensions fréquentes dans le nord du Kosovo, ont indiqué des responsables bernois au journal suisse albanais Le Canton27.ch.

Sinon, la ministre de la Défense Viola Amherd a parlé d’un contexte « calme et stable », « mais des tensions demeurent ».

Par conséquent, le Conseil des États a voté la prolongation de la présence de Swisscoy au Kosovo jusqu’en 2026, affirmant que leur engagement est nécessaire pour maintenir la paix dans la région.

Le Conseil des États accepte de prolonger l’engagement militaire au Kosovo

Le Conseil des États a accepté que l’engagement de l’armée au profit de la Force multinationale de l’OTAN au Kosovo soit prolongé de trois ans. De même, il a accueilli favorablement la possibilité accordée au Conseil fédéral d’augmenter le contingent en cours de mandat de 30 militaires au maximum. Le dossier est transmis au Conseil national.

Le Conseil des Etats a voté pour prolonger la présence de la Swisscoy au Kosovo jusqu’en 2026, affirmant que leur engagement est nécessaire pour maintenir la paix dans la région.

La Swisscoy doit rester engagée au Kosovo jusqu’à fin 2026. Le Conseil des Etats a accepté mercredi, par 33 voix contre 2, de prolonger sa présence, ainsi que de lui accorder une certaine marge de manoeuvre en matière d’effectifs. Le National doit encore se prononcer.

La présence de la Kosovo Force (KFOR) reste nécessaire dans ce pays en raison de la situation fragile sur place, a estimé Andrea Gmür-Schönenberger (Centre/LU) pour la commission. La ministre de la défense Viola Amherd a elle parlé de contexte «calme et stable», «mais des tensions demeurent».

Il est de l’intérêt de notre pays de poursuivre l’engagement de la Swiss Company (Swisscoy). La Suisse a les cartes en main pour promouvoir la paix, a détaillé la rapporteuse. «La guerre en Ukraine s’accompagne de risques sécuritaires accrus en Europe. Comme la Suisse ne peut pas s’engager militairement en Ukraine en raison de sa neutralité, elle peut le faire au Kosovo.»
Thierry Burkart (PLR/AG) a pour sa part évoqué la grande diaspora kosovare en Suisse. Un conflit armé dans les Balkans pourrait faire fuir des milliers de personnes. «Des flux de réfugiés seraient une tâche gigantesque pour nos autorités», a-t-il déclaré, ajoutant aussi qu’un retrait helvétique ne serait pas compris par nos partenaires internationaux.

Participation depuis 1999

Les sénateurs ont de plus approuvé l’augmentation, en cours de mandat, de l’effectif du contingent de maximum 30 militaires, afin de permettre à l’armée de répondre aux éventuels besoins supplémentaires de la KFOR. L’expérience des dernières années a montré qu’il est possible de se déployer rapidement, a précisé la ministre.

Et de rappeler que les coûts supplémentaires seront couverts par le budget du Département de la défense. La Swisscoy comprend actuellement un maximum de 195 militaires volontaires.

L’armée suisse participe à la KFOR depuis octobre 1999. A ses débuts, la Swisscoy était une compagnie logistique non armée. Elle a ensuite adapté ses tâches et ses effectifs aux besoins de la KFOR.

Le contingent suisse a évolué ces vingt dernières années, parfois à la hausse, parfois à la baisse, en fonction de la situation sur le terrain et des besoins de la KFOR. Le contingent est passé de 235 à 190 militaires en avril 2018, puis à 165 en octobre 2019.

Derniers articles