4.7 C
Berne
mercredi 30/11/2022

Fédération suisse de football : Nous n’avons pas interdit l’aigle, nous respectons le drapeau albanais

Berne, 27 septembre – « Il n’est pas question d’interdire le symbole de l’aigle. » Nous avons du respect pour le drapeau albanais, pour le peuple albanais, pour toute la communauté albanaise en Suisse et les personnes qui représentent l’Albanie dans le monde… » a déclaré aujourd’hui au journal suisse en albanais Le Canton27.ch M. Adrian Arnold, chef des médias au FFS répondant au bruit de certains médias, selon lequel « la Suisse a arrêté le symbole albanais dans notre pays devant le monde »

« La Suisse interdit l’aigle albanais » ; « La Fédération suisse de football a décidé d’interdire les joueurs d’origine albanaise » ; « La Suisse interdit à Xhaka et Shaqiri de célébrer avec l’aigle » ; « La Suisse interdit aux Albanais de célébrer avec un aigle lors de la Coupe du monde »… ce ne sont là que quelques-uns des titres de certains médias albanophones en Suisse et des médias albanais des Balkans que nous avons rencontrés ces derniers jours . Mais les responsables de la Fédération suisse de football (FFS) pensent différemment et l’ont démenti au journal suisse Le Canton27.ch. La nouvelle aux gros titres explosifs selon laquelle « la Suisse avait interdit l’aigle » a fait écho dans les médias serbes, qui faisaient la une de l’actualité en Serbie.

FFS : Il ne s’agit pas d’interdire le symbole de l’aigle

Les responsables de la FFS l’ont également prouvé avec la dernière interview de Pierluigi Tami, le manager de l’équipe nationale, qui s’est demandé s’il fallait ou non séparer sport et politique.

Selon Adrian Arnold, responsable des médias à la FFS, « Notre directeur a clairement expliqué que c’est dans la stratégie de la Fédération suisse de football de vouloir séparer clairement le sport et la politique sur le terrain. Que nous voulons vivre des valeurs telles que la tolérance, le respect et la solidarité – entre nous et envers tous. »

Ensuite, le directeur de la Fédération de football reconfirme que la Suisse (FFS) « Il ne doit y avoir – à chaque match – aucun mot, aucun geste ou, d’une manière générale, aucun comportement sur le terrain qui provoque d’autres sensibilités, qu’elles soient religieuses, politiques ou sexuel ». Alors, comme vous pouvez le voir, il n’est pas question ici de l’aigle albanais!

« Donc pas question d’interdire de porter le symbole de l’aigle. La seule chose à laquelle nous aspirons est la séparation de la politique et du sport sur le terrain. Nous avons du respect pour le drapeau albanais, pour le peuple albanais, pour toutes la communauté albanaise en Suisse) a déclaré au journal suisse Le Canton27.ch M. Adrian Arnold, responsable des médias au FFS.

Il s’avère donc, selon les autorités suisses, que les gros titres de la semaine dernière sur certains portails étaient malheureusement erronés et ont « confronté » en vain les Suisses et les Albanais, malgré les excellents rapports amicaux.

L’entraîneur de la Suisse Murat Yakin a déclaré au journal suisse en albanais Le Canton27.ch: Nous avons d’excellentes relations avec nos footballeurs d’origine albanaise. Tant sur le terrain que dans la vie privée, nos joueurs sont un exemple pour les autres équipes en termes de tolérance et de coopération.

  • Le Canton27.ch: Que savez-vous du Kosovo, de l’Albanie et des Albanais en général… Avez-vous des amis albanais, avez-vous déjà visité ces régions de vos footballeurs qui font le truc albanais ?

Aucune description disponible.Murat Yakin: Je ne connais pas le Kosovo, mais j’aimerais y aller, car j’ai beaucoup d’amis albanais et kosovars qui sont issus de ce milieu. Et dans ma carrière, j’ai toujours eu des joueurs d’origine albanaise. Nous savons qu’il y aura beaucoup de spectateurs d’origine albanaise et j’ai acheté 70 billets pour mes amis et 90% de ces amis sont d’origine albanaise !

Je n’ai de bonnes expériences qu’avec des joueurs d’origine albanaise. Ils sont prêts à s’intégrer, à s’adapter au système. Ils sont très disciplinés, reconnaissants et me remercient souvent pour ce qu’ils ont appris. Ils travaillent aussi dur et ont soif de succès. Souvent, ils ne peuvent pas avoir les mêmes ressources financières dans leur pays d’origine de leur famille, mais ici à Zvcer, nous ressentons le désir de réussir dans le football. Dans le milieu du football, c’est très important et on voit qu’ils veulent réussir dans ces circonstances. J’ai remarqué qu’ils sont très ambitieux et ont le désir de rester ensemble dans l’équipe. Cette mentalité est quelque chose de très différent des autres nations. C’est un bon exemple d’intégration.

 

Derniers articles

Gazetari ndërkombëtar Nefail Maliqi jep lajmin e parë nga Brukseli për ngjyrën jeshile te BE-së për liberalizimin e vizave për qytetaret e Kosovës

Bruksell, 30 Nëtnor -Ambasadorët e Shteteve Anëtare të Bashkimit Evropian këtë të mërkurë kanë rënë dakord për mandatin negociues të Këshillit për rregullacionin për...

Shkolla shqipe në Nyon bashkë me shqiptarë e zviceranë festuan Ditën e Flamurit dhe 110-vjetorin e pamvarësisë

Nyon, 29 nentor -Si në Shqipëri, Kosovë e mbarë shqiparët në ballkan edhe diasporë gjatë uikendit të fundit kanë shënuar Ditën e Pavaresisë së...

Gazetat zvicerane: Dua Lipa, Ylli botëror i muzikës nga Kosova merr pasaporten shqiptare.

Berne, 28 nentor -Këngëtarja britanike Dua Lipa tashmë ka nënshtetësi shqiptare. Këtë ia ka paraqitur presidenti i Shqipërisë, Bajram Begaj. “Ajo na bëri krenarë”- Dua...

Zyrtare: Zvicra pranon 8,500 punëtorë të rinj nga vendet e treta si Kosova, Shqipëria, Serbia, Maqedonia..

Bernë, 29 nentor -Ekonomia zvicerane duhet të jetë në gjendje të vazhdojë të rekrutojë fuqinë punëtore të kualifikuar që i nevojitet në 2023. Kështu,...

Këngëtarja boterore Dua Lipa bëhet me nënshtetësinë shqiptare

Tirane, 28 Nentor -Këngëtarja kosovare me famë botërore Dua Lipa ka marrë nënshtetësinë shqiptare. Lajmi u bë i ditur nga Presidenca në Shqipëri dhe...